comme une lettre

je ne comprends pas bien ce que tu dis,
oui des fois ça se passe ailleurs , je ne sais pas ,
des fois les gens nous apprécie pour des choses que l’on voudrait plus grandes, d’une autre stature, mais peut être ont elles raison ,
quelque fois , les gens se passionnent pour des choses sans intérêt , il faudrait que j’opine et que je dise bravo à un tas de merde , de choses comme de la pisse d’âne, sensées apporter un bonheur hypnotique , pouaf rire , pleurer , j’voudrais presque faire demi tour , claquer la porte , non même pas le jus , simplement plus envie , je suis pas là c’est tout et je reste avec ce qui au fond m’intéresse , des livres me réveillent, des musiques me lèvent l’ancre, parce que là je suis sûr , un point d’ancrage fort, indubitable , là je sais que j’y suis, là y’a quelquechose à faire , je m’entends, pour moi , c’est ma crique et mon vieux raffiot à flot donne du mou;
Un tas de truc comme ça, des retours et détours qui me rendent ivre, moi je me sens fatigué et un tas la passion bourdonne , je la sens au hasard des vents , quand à la brise , n’importe quel moment , après un long moment d’attente, de vide soutenu comme dans cette nouvelle de Conrad, et du dessous si ça se trouve redémarre l’envie d’y être, ondule et les yeux en amandes comme on y croyait plus et c’est jamais ce qu’on croyait , inattendu même si on n’a fait … qu’attendre, raté da,ns la retenue le moment d’aborder, restent des tas de voyages à faire, de bouffes, celles, les nanas je parle, que j’ai désiré comme un nuage beau et étiole du désir , étoile si tu veux , le long flou du désir, en bref , tout ça et c’est si loin , si loin de ce que tu me propose et pourtant ;
ça qui me fait rêver, me donne l’envie ,
et puis la vrai peinture, la lecture les pépites, et puis peut être y arriver, peindre comme ce qui étincelle, qui sait , alors même si la profession ne jure que par untel et untel ,
quoi,
bof ,
et tous ces gens qui se poussent …
ok je suis mauvais, pas la peine de jeter un coup d’oeil sur le passant , moi qui passe, des clous pas de pépètes, et puis l’euphorie de rencontrer le voisin , euphonie, oui peut être,
tu crois? continuer le parcours sur le damier ou peut être suis arrêté quelque part dans le jeu de l’oie et il faut que je reparte , sans doute , un excès de fatigue , peut être faut il du temps pour accumuler des forces , voir clair et retrouver l’envie de repartir , vers l’autre qui comme moi , voit son intérêt ailleurs ,
sans doute est ce cela …

© L S 2006
Publicités

5 réflexions sur « comme une lettre »

  1. Comme des lettres qui sont palettes pour l’artiste,
    Comme de l’eau pour un lavis, ruisselant d’émotions,
    Ta lettre, je l’ai parcouru, et ce n’est pas une bouteille à la mer.
    ::::
    Plein de belles pensées pour toi.
    Moi j’aime tes mots, tes créations. Une belle sensibilité.

  2. J’aime pour ce qui me concerne tes aquarelles.
    Pour répondre à ta question : les images sont soit le fruit d’un hasard provoqué (par exemple en ne m’intéressant qu’à une certaine qualité de l’ombre ou de plante ou une couleur…etc., le regard devient forcément sélectif…Pour d’autres images, il y a un peu de mise en scène (cas des billes transparentes…Voir à ce propos, un texte qui explique la démarche avec les billes en remontant un peu dans les archives…)
    A bientôt!

  3. Je reviens de lire, votre commentaire sur le blog et des articles qu’il écrit, plus rien à voir avec moi. Je vous précise cela pour mettre fin à la confusion mise en place.

    Merci pour vos mots laissés là bas, je suis d’accord avec vous sur beaucoup de points, encore votre sincérité à dire, lue aussi, cela me touche.

    A bientôt nous nous reverons.

  4. en ce qui concerne ma peinture vous pouvez la retrouver au hasard de ce blog, soit en illustration de texte, soit sous le libellé peinture ; un petit site assez sélectif et dépassé et mon myspace qui présente quelques peintures, j’aimerai faire un site qui présente l’évolution mais je n’ai pas trouvé le temps.

Laisser un commentaire

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l'aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion / Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l'aide de votre compte Twitter. Déconnexion / Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l'aide de votre compte Facebook. Déconnexion / Changer )

Photo Google+

Vous commentez à l'aide de votre compte Google+. Déconnexion / Changer )

Connexion à %s