Je ne sais pas ce que je vois
Se résous [mon œil] à une ligne
[seule] sans apprêt le pinceau qui trace

tours et détours liés et déliés
aux abords du temps s’il faut se pencher
de sa tasse de café ou du pas qui tangue
nous marchons
gaillardement
d’avant le regard penché sur l’eau plate et l’espace

la masse à la surface et le liquide qui sèche
j’évacue toute intention,
tout  retournement
et si je dis JE c’est pour partir d’un centre
on ne sait plus où est la marge

13062911_10207898990385769_4914778322747004567_o
(c) Chen Zhongbei
Publicités

Laisser un commentaire

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l'aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion / Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l'aide de votre compte Twitter. Déconnexion / Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l'aide de votre compte Facebook. Déconnexion / Changer )

Photo Google+

Vous commentez à l'aide de votre compte Google+. Déconnexion / Changer )

Connexion à %s