Mélisse

refermé les bras                                                            traversé le désert et tendu l’essentiel                                                      au sortir                                                                                                                                       les ai ré                                  ouvert                                                                               l’air perçait                                      et ai laissé chanter

vu les lignes                                                   silencieusement et autour m’enlacer                                                        mes mains ont façonné lentement la poigne du  chant simple                                     dedans                                              lisse                                                                                                                                                          s’exclame et s’efface

Lura

Publicités

Laisser un commentaire

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l'aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion / Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l'aide de votre compte Twitter. Déconnexion / Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l'aide de votre compte Facebook. Déconnexion / Changer )

Photo Google+

Vous commentez à l'aide de votre compte Google+. Déconnexion / Changer )

Connexion à %s