clameurs

je m’étonne, qu’étant une part de cela , on en prête pas l’oreille

métaphore de l’humanité non barricadée à venir, ou déjà là sur les bords  comme dirait Mafalda

; comme on l’entend en clameurs
la modernité qui flotte même en hors-bord n’en goute que les gouttelettes

 

* mais que connaissons nous des pleins ? et même si les bon dessinateurs dessinent par les blancs , il reste que nous maitrisons mal les pleins !

qui s’échappent

Publicités

Laisser un commentaire

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l'aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion /  Changer )

Photo Google+

Vous commentez à l'aide de votre compte Google+. Déconnexion /  Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l'aide de votre compte Twitter. Déconnexion /  Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l'aide de votre compte Facebook. Déconnexion /  Changer )

w

Connexion à %s