énigma

mon age me colle à la rive
comme un vent froid
mes rides
pour autant l’azur déchiffre
nuages
cette fulgurance
une écume brodé à l’océan
dégradé des tons
une harmonie fulmine


l’énigme éphémère repose
chaque souffle une tension
déployé
j’endigue le plein du monde

est ce d’être obscène  ?
la beauté m’attire
l’aubaine  m’égare


les vents pesants apaisent mes rejets
l’élancement de mes projets retombe



être  un trait plein
à la conquête de son vide
procéder de soi
se contrer à rebours
exige la clairvoyance


l’homme
enfin demeure seul
gîte
d’une quiétude pleine
empli
il garde à soi


les yeux à la virevolte
virent d’immobilisme

retourné à lui même
il a renoncé
à éparpiller les sens


une lave froide

alors qu’il tentait de choir
le recul a instauré un calme


une pesée des mots
la lenteur nécessaire

démine la pesanteur



parc003

Publicités

1 réflexion sur « énigma »

  1. Merci, cela fait plaisir quand on voit que l’on a une petite influence et qu’un ami achète un livre qui est sur votre table de nuit depuis des années. Cela arrive que l’on se perde mais nous nous connaissons depuis les débuts de mon blog et cela laisse des traces. Referons nous le lien ? Ce n’est pas le plus important. Je t’embrasse ami.

Laisser un commentaire

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l'aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion / Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l'aide de votre compte Twitter. Déconnexion / Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l'aide de votre compte Facebook. Déconnexion / Changer )

Photo Google+

Vous commentez à l'aide de votre compte Google+. Déconnexion / Changer )

Connexion à %s