cafa

cafa_1

comme quoi faut pas désespérer et mieux , se résoudre à être perçu comme une garbure sur le feu une fiente à travers les couches des graisses centenaires d’un relais du xVIII ( je pense à celui de Maubourguet mais est il du dix-huit-hième?) , allez savoir pourquoi entre les mains d’un cuistot saxon qu’aurait lu on the road et les haikus ceux des blues de Mexico  se serait résolu à se croire gascon sur la route bleu de Compostelle , pourquoi ça , l’idée lui en serait venu alors qu’il méditait un compost de tout ses déchets méningers et se perdait dans la contemplation de deux ailes blanches d’une mouette égarée dans l’azur passablement gris et bas de la cote de Poméranie et ce en plein centre blème d’une ville de la Hanse, le délirium trémens le saisissant à ce bref instant, l’écart était trop prompt d’où la sanglante allitération, de pouce en soupe de l’ontheroad à l’ontherocks le vagabond céleste s’enquit d’une vieille ford qui finalement l’échoua sur les rives neigeuses des Pyrénées sans que les embruns atlantiques s’en mêlent , c’est ainsi que le pétard mouilla dans la baie d’églantine d’une arrière court gerçoise et engloutit son chargement hallucinogène ibère digne de Soupalognon y crouton qu’il ne fit hélas que rêvasser les soirs où la lune le ramenait à cette baie glaciale et verglacée balte, touyant à grandes brassées l’immonde garbure hivernale.

Publicités

Laisser un commentaire

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l'aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion / Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l'aide de votre compte Twitter. Déconnexion / Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l'aide de votre compte Facebook. Déconnexion / Changer )

Photo Google+

Vous commentez à l'aide de votre compte Google+. Déconnexion / Changer )

Connexion à %s